Supprimer
Chargement de l'indicateur en cours...

En 2016, le taux de valorisation des matières résiduelles de Cascades est resté stable par rapport à 2015. Malgré certaines avancées dans plusieurs usines, quelques facteurs ont contrebalancé cette progression.

L’usine de Greenpac à Niagara Falls (New York) est un bon exemple d’amélioration en 2016. L’usine bénéficie d’un partenariat d’affaires avec deux entreprises, Covanta et Frontier Fibers LLC, pour la transformation de ses résidus en énergie. Ainsi, la vapeur utilisée par Greenpac pour la fabrication de ses produits est achetée de Covanta, qui la génère grâce à la combustion de matières résiduelles de plusieurs clients dont Cascades. L’année 2016 marquait la première année complète de ce partenariat, ce qui a entraîné une hausse du taux de valorisation de l’usine.

Au cours des dernières décennies, Cascades a travaillé à trouver des avenues de valorisation pour son résidu principal : ses boues papetières, soit les résidus issus de la fabrication du papier. Aujourd’hui, le taux de valorisation chez Cascades pour ce sous-produit aux propriétés fertilisantes dépasse les 95 %.

Notre cible pour 2020 étant ambitieuse, nos équipes devront user d’ingéniosité pour trouver des avenues aux résidus plus problématiques, notamment les contaminants retrouvés dans les ballots de papiers et cartons récupérés que nos usines recyclent pour fabriquer de nouveaux produits. Ces contaminants hétéroclites, constitués d’un mélange de matières dont des plastiques et des métaux, peuvent représenter jusqu’à 10 % du contenu des ballots de matières recyclées reçus par nos unités. Sachant que des millions de tonnes de papier et carton franchissent les portes de nos installations chaque année, le défi est de taille!

 

Note : Les données communiquées pour cet indicateur concernent les résidus des usines de fabrication de Cascades en Amérique du Nord seulement.